Yaelle-&-Andréane © Hashka & VSANGIN

Andréane Leclerc /Nadère Art Vivant et Yaëlle Antoine/ Compagnie d’Elles

“Faire Salon “

En continu, du  mercredi 22 septembre à 23h au vendredi 24 septembre  à 22h.

Andréane Leclerc (Canada) et Yaëlle Antoine (France) proposent de « faire salon » à la Grainerie pendant 3 jours en invitant artistes et publics à échanger, performer, réfléchir sur la contorsion entre extraordinaire et ordinaire, sa construction et sa déconstruction.

Cinq minutes, trois heures, la durée vous appartient.

La discussion sera diffusée en permanence dans les murs de la Grainerie, renforçant ainsi l’aspect documentaire et l’importance de la parole.

Elles seront rejointes par des invité.e.s invité.e.s et des invité.e.s s’invitant à la discussion, à l’échange, à la rencontre.

 

Parce qu’à La Grainerie, on aime faire un pas de côté, relever d’autres défis…
Nous avons imaginé que 2021-2022 serait placé sous le signe de la rencontre entre deux cultures, deux visions, deux femmes artistes de cirque et metteuses en scène..
L’une est toulousaine, l’autre québécoise, chacune à leur façon, mettra en scène la contorsion.
Andréane Leclerc proposera en 2022 l’installation-performative À l’est de Nod où elle s’inspire de la contorsion qu’elle a pratiquée pendant plus de vingt ans pour interroger notre rapport aux limites.
Yaëlle Antoine tournera, in situ, un web-drama en 6 épisodes, interrogeant sa fascination pour cet art séculaire, au gré de ses rencontres avec une dizaine de contorsionnistes.
Ce salon est l’occasion d’un premier échange pour tisser cette nouvelle mythologie de la contorsion et ouvrir sur ses diverses interprétations.
Vous êtes invité.e.s à la réflexion. VENEZ-LES RENCONTRER !” 

Yaelle Antoine & Andréane Leclerc

 

Un projet dans le cadre de Prémices – La Biennale Internationale des Arts Vivants Toulouse Occitanie 2022.

 

 

 

 

En savoir plus sur Andréane Leclerc / Cie Nadère Arts Vivants

Suite à une première carrière comme contorsionniste classique, Andréane Leclerc crée dès 2006 ses premières pièces de créations pour divers contextes montréalais dont Edgy Women, Short & Sweet, Piss in the Pool, Festival St-Ambroise Fringe. Elle est rapidement soutenue par le Studio 303, Tangente, laboratoire de mouvements contemporains, La Chapelle scènes contemporaines et se fait accueillir en résidence de création à Mains D’œuvre St Ouen, La Métive en Creuse et New Dance Alliance à New York.

Sa pièce Cherepaka, créée dans le cadre de la maîtrise au département de Théâtre l’UQAM sous la direction de Marie Christine Lesage, connaît un succès fulgurant et une première tournée à l’internationale s’organise. La compagnie interdisciplinaire Nadère arts vivants voit le jour en 2013 pour soutenir la vision d’Andréane Leclerc en plaçant la recherche fondamentale en nouvelles pratiques corporelles au cœur de sa mission.

Depuis, les oeuvres de répertoire de Andréane Leclerc – Nadère arts vivants ont été présentées sur cinq continents en passant par Le Caire (D-CAF Festival), Tokyo (Sélection officielle de TPAM), Florence (Fabbrica Europa), Olot (Sismogràf), Tenerife (Tetro Lleal), Copenhague (Teatre RePublique), Paris (La Briquetterie), Guadalajara (Festival international de danse contemporaine Onesimo Gonzalez), Sao Paolo (Circos), Montevideo (FIDAE), New York (Skirball Center) pour ne nommer que ceux-ci.

Le répertoire compte 6 oeuvres majeures dont la performance in situ Di(x)parue (2009), le solo interdisciplinaire Cherepaka (2011), la courte-pièce Mange-Moi (2013), la création interartistique avec Dany Desjardins Sang Bleu (2018), la pièce de grande envergure The Whore of Babylon featuring The Tiger Lillies (2015-2020), et la création actuelle transdisciplinaire À l’est de Nod (2022) qui ouvrira en première mondiale au Musée d’art de Rouyn Noranda au Québec. Pour cette récente création, Andréane est actuellement soutenue en résidences au Québec à la Place des Arts, Studio Flak, Patro Villeray, Théâtre Hector-Charland, Maison de la Culture NDG, et à l’international au CAOS en Italie, CEART de San Luis Potosi et CEPRODAC au Mexique.

Sur son chemin, Andréane offre des classes de maître de contorsion, d’écritures scéniques contemporaines ou de démarche artistique de la Colombie au Japon, en passant par le Mexique et l’Italie, et évidemment, pour la communauté artistique montréalaise de Tio’tia:ke.

Parallèlement, Nadère arts vivants développe un bivouac artistique et un programme d’accompagnement et de résidence. En octobre 2020, Nadère arts vivants a produit l’événement local montréalais de IETM Multi Villes.

www.nadereartsvivants.com

 

En savoir plus sur la cie d’Elles

La compagnie d’Elles est une compagnie toulousaine féministe et engagée qui crée pour des espaces extérieurs et non dédiés. La compagnie d’Elles multiplie les formats et les formes : ses spectacles, in-situ, déambulatoires, audio-casqués, mélanges visuels hybrides, se situent à l’orée du mouvement chorégraphique et acrobatique. Chaque spectacle, est une œuvre originale, imaginée et co-créée avec une équipe fidélisée autour de l’ensemble des projets. Sa réflexion résonne à la fois sur son horizontalité structurelle, ses rapports aux publics, les liens qu’elle tisse avec ses partenaires et les institutions qui l’accompagnent.

 

https://compagnie-d-elles.fr/

 

Distribution 

De et avec : Yaëlle Antoine et Andréane Leclerc