La femme Canon à la Grainerie

La Femme Canon Cie

Journal de la femme canon

Pour son premier spectacle solo, Laura Terrancle, artiste circassienne pratiquant la corde lisse, place la question de la féminité au cœur de sa recherche.

Au départ, il y a cette femme de cirque. Son corps qu’elle modifie. Cette obsession de la féminité, ce besoin de transformation permanent. Puis, il y a un débordement d’artifices, jusqu’à briser les stéréotypes. Renverser les canons. Passer du beau au difforme pour renverser les codes du corps parfait. Écrire un manifeste de l’autre beauté, des beautés multiples : cassées, musclées, enrobées, dures.

Dans un univers décalé, drôle et empreint de bouffonnerie, Laura Terrancle développe un touchant personnage, une femme oignon qui révèle par strates ces codes et injonctions qui façonnent le corps féminin. Elle n’a ni morale ni limite, elle joue, elle se moque, elle va toujours plus loin, avec la corde comme principal accessoire de jeu.

Dans le cadre de l’Observatoire des Tenaces 1 Collective (15 au 19 février à l’Usine).
 logo de la cie d'Elles et de l'Usine

Distribution

Création et interprétation Laura Terrancle
Aide à la mise en scène Guillaume Servely
Regard sur la corde lisse Fanny Soriano
Création Sonore Didier Préaudat
Musique originale Marion Tiberge
Création lumière Mariam Rency
Costumes Barbara Ouvray
Construction scénographie Victor Chesneau
Production et diffusion Boite Noire – Sébastien Ronsse et Gabrielle Dupas
Accompagnement artistique et développement de la compagnie Marianne Figarol et Camille Fabre 

©Plume Fabre

Mentions obligatoires

Production
Cie La Femme Canon & Boite Noire

Aide à la création et résidence
Les Noctambules / Nanterre, La Grainerie / Balma, Le Plus Petit Cirque du Monde / Bagneux, LéVA / Auch, Le Centquatre / Paris, ARCHAOS PNAC Méditerranée, Cirque Cherche Trouve / Cergy, Ferme de Bel Ébat / Guyancourt, La Mue / Cairon, Atelier du Plateau / Paris

Soutien
Région Ile France – Bourse FORTE