CIE SAMUEL MATHIEU

Guerre

Yves Klein et art aérien
« Dans la confrontation de la ligne et de la couleur, ce sont donc les sangles et la danse qui supporteront cette relation et qui écriront de fait, la dramaturgie de la pièce tout en portant l’image du synopsis évoqué par Yves Klein. » 

En 1954, le peintre et performeur Yves Klein imagine l’ébauche d’un spectacle dont l’enjeu repose sur l’opposition dans histoire de l’art de la ligne et de la couleur. Au plus proche du synopsis, Samuel Mathieu intègre la danse, l’art aérien et puissant des sangles, la musique et l’image. Il prend pour l’occasion le parti de réunir trois danseurs et trois circassiens spécialistes des sangles, pour lesquels il crée une chorégraphie sensorielle en apesanteur.
Habité par de fortes tensions, entre l’air et la terre, la grâce et la force, le vol et la course, le plateau devient une fresque composée d’images saisissantes, un spectacle puissant.

En partenariat avec le NeufNeuf Festival du 09 au 18 novembre 2018

Rencontre professionnelle : samedi 17 novembre, de 16h à 18h .

Distribution

Conception et Chorégraphie : Samuel Mathieu

Assistant à la chorégraphie : Lionel Bègue
Avec : Fabienne Donnio , Martin Mauriès, Julia Moncla, Jonas Leclère, Ana Maria Diaz Tirado, Dimitri Rizzello
Création Musicale : Maxime Denuc
Création Lumière : William Lambert & Arthur Gueydan
Régie Générale : Amaury Kerbourc’h
Production : Suzanne Maugein
Photo : Pierre Ricci

MENTIONS OBLIGATOIRES

Coproduction : CIRCa, Auch, Gers, Midi – Pyrénées, pôle national des Arts du cirque / CDCN La Place de la Danse de Toulouse.

Avec le soutien de : La Grainerie / L’universite Toulouse 2 Jean Jaurès, CIAM La Fabrique

La Compagnie Samuel Mathieu est subventionnée par la DRAC Occitanie au titre du conventionnement. Elle est aussi conventionnée par la région Occitanie, ainsi que par la ville de Toulouse. Elle est subventionnée par le Conseil Départemental de la Haute-Garonne et le Pays Sud-toulousain.
Elle a également reçu pour l’une ou plusieurs de ses pièces, le soutien de l’ADAMI, de la Spedidam, de l’Institut français, de la ville de Paris, de l’Euro-région Pyrénées- Méditerranée ainsi que du Conseil Général de l’Aveyron. Dès ses débuts, elle reçoit également le soutien de plusieurs partenaires comme les CDCN La Place de la danse de Toulouse ou le CDCN La Manufacture de Bordeaux, le théâtre de Cahors, les ADDA du Lot et du Tarn, qui depuis lui restent fidèles