La Mob à Sisyphe

Huitième jour

Cirque d’enfants terribles

Huitième jour,
c’est le raté-réussi,
l’ampoule qui se brise,
le corps qui chute,
le plaisir du geste,
l’anxiété soudaine,
le triomphe arraché aux vents,
les doigts qui glissent,
le plaisir d’une catastrophe rondement menée,
Et ce qui reste, après.
Ils sont trois.
Qui sont-ils ? Qu’attendent-ils ? Et jusqu’où iront-ils ensemble, en tirant sur les ficelles jusqu’à tout détricoter, en déconstruisant l’espace, en allant juste un brin trop loin, lorsque le jeu des corps et des surenchères déborde doucement de ses limites, retrouvant tous les enjeux de l’humain, de ses faiblesses, de ses trépidations ?
« Autour de cette envie de représenter des personnages entiers dont les jeux naissent de l’ennui, nous souhaitons expérimenter des écritures où l’acrobatie, le jonglage et la prouesse émanent d’une préoccupation concrète, d’une envie ludique du dépassement et de la transgression, dans un chaos jouissif, un absurde libératoire. »
La Mob à Sisyphe

 

Distribution

Avec Cochise Le Berre, Raphaël Milland, Idriss Roca
Accompagnement artistique dans le cadre du Studio-PACT Benjamin de Mattéïs
Regard extérieur Dominique Habouzit
Création lumières Louise Bouchicot
Régie lumières  Charlotte Eugoné, Erwann Scoizec, Louise Bouchicot
Production et diffusion Camille Le Falhun

Mentions obligatoires

Accompagnement Studio-PACT, dispositif mutualisé ESAC-TO/Grainerie
Co-productions La Cascade, Pôle Cirque Ardèche Auvergne Rhône-Alpes ; ECL – École de Cirque de Lyon
Soutiens La Maison des Jonglages – scène conventionnée, La Courneuve ; L’Été de Vaour ; Quattrox4 ; La Cloche ; L’Espace Périphérique ; Ax-animation, Ax-les-Thermes ; La Verrerie d’Alès – Pôle Cirque Occitanie
Projet lauréat du Groupe Geste(s) 2019 et avec le soutien de la SACD / Processus Cirque
Accueil en résidence La Nouvelle Digue ; Le Samovar

Crédit photo : circusögraphy