COMPAGNIE YIFAN

COMME UNE RIVIÈRE QUI RETOURNE À LA MONTAGNE

// Complet à la réservation //

L’équilibre suspendu dans un climat d’incertitude / ÉTAPE DE CRÉATION

«Deux semaines avant les vacances d’hiver mon père a perdu son travail. Et le jour de Noël, au moment de trinquer, il est mort. Ma mère ne savait pas quoi faire car on n’avait pas encore donné les cadeaux… »

La nouvelle création de la compagnie Yifan met en scène Ignacio Herrero face au thème de la perte, avec sincérité et dextérité. Grâce à son dispositif tout à fait unique, composé d’un fil souple divisé en deux cordes qui permet de suspendre une table en bois, et avec l’aide d’une rame et de flûtes à champagne, il nous ouvre les portes d’un monde instable et fragile, qui nous relie direc- tement à la vie et à la condition humaine. Non sans un humour, une œuvre poétique et sensible sur la mort et l’amour.

Ignacio Herrero commence à faire du théâtre à l’âge de cinq ans en jouant le rôle d’un arbre lors d’un spectacle d’école de fin d’année. C’est alors qu’il comprend l’importance du silence et de la simplicité. Il s’est formé à l’école de cirque de Madrid, à l’école de cirque de Moscou, puis à celle de Pékin et enfin à l’école du Lido en France. Il se forme aussi à la danse au Centre de Développement Chorégraphique de Toulouse.

Distribution

Auteur interprète : Ignacio Herrero

Accompagnant chorégraphique : Yutaka Takei

Musicienne : Violeta Jarero

Composition sonore : JavierAparicio

Lumières : Henri Emmanuel Doublier

Régisseur son : Matheus Massa

Production : Les Thérèses

Crédit photo : Clementine Delarue

Mentions obligatoires

Avec le soutien de :  la Mairie de Toulouse, Villeneuve Tolosane, le Centre National de la Danse Pantin, La Grainerie, fabrique des arts du cirque et de l’itinérance.