Compagnie M

U-Machine

Les arts numériques au service de la danse

L’homme, pour améliorer son quotidien, a toujours créé des objets, des outils les plus rudimentaires aux plus sophistiqués. Ses objets peuvent parfois devenir la cause de son isolement et de son aliénation…

Le projet U-Machine illustre ce paradoxe en mettant en scène le corps et l’être au sein de cette « évolution » frénétique. Grâce aux projections vidéo, l’espace se métamorphose et enivre nos perceptions autour de l’organique et de la danse. Grâce à des capteurs de mouvements, la chorégraphie est accompagnée en projections. Le corps et l’impermanence de ses mouvements est en dialogue direct avec l’espace et en déforme sa structure d’un simple geste, un dialogue permanent entre l’homme et la machine. On perçoit alors l’aliénation de ce corps dans cette métaphore de l’enfermement schizophrénique. Une chorégraphie humaine et numérique réglée comme du papier à musique qui fascine.

Amine Rachad (psychologue de formation et artiste pluridisciplinaire) et Marie Clain (trapéziste et pole danseuse) construisent avec U-Machine un langage basé sur les résonances entre le numérique, la musique électronique et le réel.

En partenariat avec l’association Regarts, dans le cadre du festival Electro Alternativ du 8 au 16 septembre à Toulouse. www.electro-alternativ.com

Distribution

De et avec : Marie Clain (danseuse chorégraphe) et Amine Rachad (artiste visuel, compositeur)

Producteur : association Regarts

Crédit photo : Amine Rachad

Mentions obligatoires

Partenaire : La Grainerie, fabrique des arts et de l’itinérance Balma / Toulouse Métropole